Previous
Chelsea
Barcelona
1
1
FT
Leg 1
Game Details
Bayern Munich
Besiktas
5
0
FT
Leg 1
Game Details
Shanghai SIPG
Melbourne Victory
4
1
FT
Game Details
Aston Villa
Preston North End
1
1
FT
Game Details
Millwall
Sheffield Wednesday
2
1
FT
Game Details
Nottingham Forest
Reading
1
1
FT
Game Details
Troyes
Dijon FCO
0
0
FT
Game Details
Colorado Rapids
Toronto FC
3:00 AM UTC Feb 21, 2018
Leg 1
Game Details
Next

Rapids acquire Wolves' Mason on loan

Read

Coupe des Conf: les Blancs sud-africains découvrent timidement le football

Jakobus De Vries souffle maladroitement dans sa vuvuzela, une longue trompette qui fleurit dans les stades de la Coupe des Confédérations en Afrique du Sud. Il assiste pour la première fois de sa vie à un match de football, le sport de la majorité noire.

"Je ne suis jamais allé à un match de football, je suis accroc au rugby. Mais je pense que c'est une bonne opportunité pour se familiariser avant la Coupe du monde l'année prochaine", dit-il.

Cet agriculteur, accompagné de sa famille, fait partie des nombreux supporteurs blancs qui ont pris place dans le stade de Rustenburg, au nord de Johannesburg, pour assister mercredi soir à la première victoire de l'Afrique du Sud, face à la Nouvelle-Zélande (2-0).

"J'aime l'ambiance qu'il y a ici. C'est festif et vivant. Les gens sont extraordinaires, c'est super!", se réjouit-il.

Sous le régime d'apartheid tombé en 1994, M. De Vries, comme toute autre personne de couleur blanche, n'aurait pu s'assoir avec des supporteurs noirs ou métis, même dans un stade. La loi l'interdisait.

La nation arc-en-ciel

---------------------

Jusqu'au début des années 90, le rugby et le cricket étaient des sports assimilés à la minorité blanche, alors que le football était privilégié par les Noirs, qui n'avaient accès ni au financement, ni aux équipements.

Un premier pas a été franchi en 1992 lorsque l'Afrique du Sud a de nouveau été admise à participer aux événements sportifs internationaux.

La nation arc-en-ciel a pris toute sa symbolique trois ans plus tard lorsque le premier président noir sud-africain, Nelson Mandela, vêtu du maillot des Springboks, a remis au capitaine François Pienaar le trophée de la Coupe du monde de rugby, remportée par l'Afrique du Sud en 1995 dans le stade d'Ellis Park à Johannesburg, l'un des sites du Mondial-2010.

Cette union entre Noirs et Blancs s'est retrouvée lors du deuxième sacre des Springboks à la Coupe du monde de rugby en 2007.

Mais l'élan ne s'est pas répercuté dans le monde du football. Pour les matchs de foot locaux, les supporteurs blancs, nombreux aux rencontres internationales où ils viennent voir des équipes européennes, jouent les abonnés absents.

Depuis le début de la Coupe des Confédérations le 14 juin, la tendance semble toutefois commencer à s'inverser dans un pays qui souffre encore des blessures de la ségrégation.

"Le football transcende les races"

----------------------------------

Dans les stades de Rustenburg, Pretoria, Johannesburg (nord-ouest) et Bloemfontein (centre), Blancs et Noirs viennent soutenir les Bafana Bafana (les Garçons, en zoulou), le Onze national.

Tous arborent avec fierté T-shirts et drapeaux aux couleurs de l'Afrique du Sud, même si les Noirs l'emportent largement en terme de créativité dans leur tenue de supporteurs.

Et l'équipe nationale a beau avoir déçu lors du match d'ouverture le 14 juin contre l'Irak (0-0), les stades ont beau ne pas être remplis, les Bafana Bafana "ont le soutien de tout le pays", affirme son ancien capitaine, le métis Shaun Bartlett.

"Le football transcende les races. C'est pour tout le monde. Le sport, pas seulement le foot, a le pouvoir d'unir, en particulier dans notre pays", souligne-t-il.

Dans un an, le Mondial devrait encore accentuer ce phénomène. "Les Sud-Africains, toutes races confondues, adorent le football. On l'a vu lors des matches", lance le directeur général du Comité local d'organisation, Danny Jordaan. "Si vous n'êtes pas convaincus, attendez 2010".

Comments

Use a Facebook account to add a comment, subject to Facebook's Terms of Service and Privacy Policy. Your Facebook name, photo & other personal information you make public on Facebook will appear with your comment, and may be used on ESPN's media platforms. Learn more.