Previous
Toulouse
Lens
6:30 PM GMT
Game Details
Werder Bremen
FC Cologne
6:30 PM GMT
Game Details
Aberdeen
Motherwell
6:45 PM GMT
Game Details
Fulham
Charlton Athletic
6:45 PM GMT
Game Details
Celta Vigo
Levante
7:00 PM GMT
Game Details
Brisbane Roar
Sydney FC
0
2
LIVE 66'
Game Details
Next

50-50 Challenge: Real Madrid vs. Barcelona

El Clasico 13 hours ago
Read

Lamela wonder-goal, Kane's keeper clanger

Blog - The Toe Poke 12 hours ago
Read

Cobos: Neymar stronger in 2014-15

Barcelona 17 hours ago
Read

50-50 Challenge: Real Madrid vs. Barcelona

El Clasico 13 hours ago
Read

Cobos: Neymar stronger in 2014-15

Barcelona 17 hours ago
Read
May 22, 2008

Emanuelson: "Bien meilleure qu'en 2006"

Blessé de dernière minute, Urby Emanuelson ne sera pas du voyage à l'Euro. L'arrière international de l'Ajax, membre de la nouvelle génération portée au pouvoir par Marco van Basten, est un interlocuteur avisé de la question Oranje. Protagoniste des éliminatoires aux côtés de son ami Huntelaar, le nouveau joyau de l'autre Plat pays, Emanuelson nous parle en exclusivité d'une sélection ambitieuse.

Comme Raymond Domenech, Marco van Basten a choisi de convoquer 30 joueurs pour finalement n'en appeler ensuite que 23 pour l'Euro. Quand on a aucune certitude sur sa présence finale, comment gère-t-on cette période stressante ?
C'est génial si tu peux être dans les 23, sinon c'est plus difficile à digérer. Ça ajoute de la pression quand l'événement est aussi proche, tu sens que tu dois te montrer à chaque match. Entre les enjeux des rencontres et le sentiment que tu peux encore être jugé, c'est pas facile à gérer. Mais tu apprends de ça.

Van Basten a aussi choisi quand il est arrivé de faire confiance à une nouvelle génération. Il n'a pas été épargné par les critiques pour certains choix qui ont fait jaser, notamment lors du Mondial. Vous pensez-quoi de ce tournant ?
Le challenge est excitant même s'il n'a pas été facile pour van Basten. Il fallait renouveler, c'était une nécessité car des anciens s'étaient retirés. Il n'a pas choisi la voie la plus facile mais ça porte ses fruits.

Cette équipe de 2008 serait-elle arrivée à maturité ?
Beaucoup des joueurs qui seront à l'Euro ont disputé la Coupe du Monde, ils ont deux ans de plus. Ils ont acquis de l'expérience en club comme en sélection et je peux vous assurer que l'équipe est bien meilleure qu'en 2006.

Dans le jeu, quelles sont les différences par rapport à 2006, où on avait vu une équipe qui n'avait pas exprimé tout son potentiel ?
On joue d'une manière différente après que le coach nous a demandé le système dans lequel nous nous sentions le plus à l'aise. En Allemagne, on jouait un 4-3-3, on est passé maintenant à un 4-5-1 qui libère plus d'espaces pour les milieux de terrain. L'équipe est plus équilibrée.

"Le premier match sera le plus important"

Une fois encore les Pays-Bas ont hérité d'un tirage difficile. Vous êtes dans le fameux "groupe de la mort". Même si on dit que pour aller au bout il faut battre tout le monde, vous n'auriez pas espéré un sort plus clément ?
Cette phase de poules est la barrière la plus difficile, si on la passe on va au bout. L'esprit d'équipe aura grandi et avec la qualité de nos joueurs, sur un match on peut battre tout le monde si le mental suit. Ce n'est donc pas une mauvaise chose, ça nous oblige être au top d'entrée et ne pas monter en régime au fil des matches, ce qui peut être dangereux car ça laisse place aux regrets. L'Italie et la France seront particulièrement motivées, on devra en battre au moins un des deux. Il va falloir s'arracher mais j'aime bien que l'on soit considéré comme outsider et pas favori.

Vous jouez l'Italie d'entrée. Un match décisif a priori
C'est un tournant. Si on perd, la pression sera énorme et ça peut être un facteur négatif. Pour moi ça sera le match plus important, il peut tout déterminer.

On a constaté en qualification que l'arme numéro un était désormais la défense. Pourtant, c'est là où il y a le moins de stars. Vous avez une explication concrète ?
Avec le 4-5-1, nous jouons plus près les uns des autres et ça renforce la défense collective. C'est un travail d'équipe. Les milieux bossent plus et mieux dans ce domaine car le système leur en laisse plus la possibilité. L'impact de van der Sar est aussi énorme, il est encore au sommet de son art et il nous sécurise. La défense a été notre point faible un temps, ce n'est plus le cas donc a déjà progressé là où nous devions. Il faut maintenant garder la même ligne de conduite, sans rien changer.

Clarence Seedorf a décidé de ne pas aller à l'Euro. Son absence est une lourde porte pour les Oranje. Vous comprenez sa décision ?
Il n'avait pas la garantie d'être titulaire car il ne l'a pas été beaucoup durant les éliminatoires. Or Clarence veut être important pour l'équipe, il ne se conçoit pas joueur de banc. Il est un grand joueur, c'est difficile pour lui comme situation. Donc oui je comprends sa décision même si je la regrette car c'est très préjudiciable pour l'équipe.

Cet Euro sera la dernière compétition de van Basten comme coach. Quelle empreinte aura-t-il laissé ?
C'est le futur qui nous le dira. Il a fait un bon boulot mais il a aussi sa propre carrière et c'est normal qu'il agisse en fonction de ses intérêts personnels. Un nouveau coach va le remplacer et alors seulement on pourra dire quel impact il a eu. Peut-être son successeur sera meilleur, il peut aussi être moins bon. Personne ne sait encore.

"Ici une victoire 1-0 ne suffit pas"

Le savoir sur le départ ne va pas affecter la réception de son message dans le vestiaire ?
Il est écouté à 100%, aucun doute là-dessus. Il se donne au maximum pour l'équipe et les joueurs le savent, son crédit est encore immense au sein du groupe. Aucun souci à ce niveau.

Zenden nous disait récemment que si les Pays-Bas n'avaient rien gagné depuis 1988 malgré une génération exceptionnelle (Bergkamp, Davids, Seedorf, Kluivert, De Boer, Cocu entre autres) c'est parce qu'il existe une culture d'obligation de beau jeu qui peut rendre l'équipe moins efficace dans les grands rendez-vous. Vous êtes d'accord ?
Oui, il a raison. Ici les gens veulent voir du spectacle, du beau football. Sinon ils ne sont pas contents. Une victoire 1-0 ne suffit pas, il est difficile de faire comprendre aux fans que c'est quand même un succès. C'est une pression certaine sur nos épaules car on sait ça avant même d'entrer sur le terrain. Mais van Basten a compris ça et il a su calmer un peu les exigeances en état pédagogue et aussi en prenant toutes les responsabilités sur lui. Il répète quand il faut que la performance a été meilleure que ce qu'elle a pu paraître. Ça nous a permis de moins prendre en considération cette donnée récurente, elle ne nous a pas trop influencés en qualification et c'est une bonne chose.

La paire Huntelaar-van Nistelrooy, c'est pour vous la meilleure au monde aujourd'hui ?
Klaas c'est 33 buts, Ruud 17 avec le Real. Sur le papier c'est impressionnant mais de là à dire que c'est la meilleure du monde je ne sais pas. La France est bien lotie aussi avec Henry et Anelka.

Comments

Use a Facebook account to add a comment, subject to Facebook's Terms of Service and Privacy Policy. Your Facebook name, photo & other personal information you make public on Facebook will appear with your comment, and may be used on ESPN's media platforms. Learn more.