Signature d'une charte entre le ministère de l'Intérieur et la LFP

April 2, 2009

Une "Charte d'organisation du match" a été signée jeudi entre le ministre de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, et le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Frédéric Thiriez, pour codifier et harmoniser la préparation des matches de L1 sur le plan de la sécurité.

Cette charte en neuf articles, de la rencontre avec le préfet en amont du match à la gestion des personnes interdites de stade, répond à un "objectif: donner aux clubs sur lesquels pèsent des responsabilités les moyens de répondre", a expliqué Mme Alliot-Marie.

"Nous avons travaillé ensemble pour sécuriser les matches, avant, pendant et après, pour harmoniser les actions", a ajouté le ministre.

Outre l'harmonisation des pratiques entre clubs de L1, un des buts de cette charte est d'aider "certains présidents de clubs démunis face à des supporteurs qui présentent un danger, a précisé Mme Alliot-Marie. La charte offre les démarches à faire".

Cette charte vise à préciser "qui fait quoi et quand" pour l'organisation du match", a expliqué M. Thiriez, "ça s'appelle la codification".

"On va au stade pour se faire plaisir, pas pour se faire peur, a-t-il dit. Cette convention est peut-être un acte symbolique, mais c'est plus que cela. Si cela va sans dire, ça va mieux en le disant".

"On va dire que je suis répressif ? J'assume, a poursuivi le président de la LFP. Comme dit Guy Roux: +La répression ne gêne pas les honnêtes gens+".

Les neuf articles de la charte:

1. Modalités de la coopération

2. Rôle respectifs des intervenants

3. Objet des réunions préalables de sécurité

4. Liste des objets interdits à l'entrée des stades

5. Matches à risques

6. Anticipation des risques

7. Configuration et sécurité du stade

8. Gestion du PC Sécurité

9. Gestion des personnes "interdites de stade+